Comment le Japon a-t-il mis fin à la moitié des suicides?

Annonce

Le Japon a toujours la réputation d'être l'un des pays avec le taux de suicide le plus élevé, mais est-ce vrai? Dans cet article, nous montrerons que ce n'est plus vrai et comment le Japon a fini avec la moitié des suicides.

Chaque fois que de bonnes nouvelles sur le Japon sont publiées sur les réseaux sociaux, une personne malheureuse commente des choses comme "au Japon, les gens se suicident"Ou"au Japon, les gens se tuent en travaillant“.

Dégoûté par cette désinformation et cette nouvelle répandue, j'ai décidé d'écrire cet article qui montrera en détail comment le Japon a cessé d'être l'un des pays avec le plus grand nombre de suicides.

Avant de commencer, je voudrais souligner que le Japon a un taux de suicide élevé, mais pas comme les gens le pensent. En fait, le point que nous voulons souligner est la façon dont le Japon a réduit de moitié ce nombre.

Annonce

Cet article est très gros, je voulais faire une recherche complète et partager ici toutes mes opinions et données. En y réfléchissant, je laisserai ci-dessous un Résumé et un Résumé du point que je vais souligner:

Cet article mettra en évidence comment le Japon a réduit le taux de suicide pour 100 000 habitants de 35 à 17 et comment il est passé du top dix à la trentième position dans le classement mondial des suicides.

Pourquoi le Japon est-il réputé être un pays suicidaire?

Avant de parler de données et d'histoire, nous devons dissiper la confusion que créent de nombreux classements et recherches sur Internet. Il existe deux façons de calculer le nombre de suicides dans un pays, avec le total et la proportion.

Je dis déjà qu'il y a des dizaines de pays avec un taux de suicide beaucoup plus élevé que le Japon, la différence est que la plupart de ces pays sont petits, ce qui se traduit par un nombre beaucoup plus faible de suicides.

Le Japon fait partie des 10 pays les plus peuplés du monde, bien qu'il s'agisse d'une petite île, qui compte incroyablement 80% de forêts et de montagnes, et de nombreux maisons géantes, puisque la majorité s'accumule dans Tokyo.

Annonce

Logiquement, même si le Japon a une faible proportion de suicides, son pays se démarquera dans la valeur totale pour avoir 127 millions de personnes. Sans oublier que le Japon est un premier pays du monde.

Como o japão acabou com metade dos suicídios?

Il est évident que les médias utiliseront toujours le Japon comme exemple de suicide, pour avoir une moyenne raisonnablement élevée, pour être un premier pays du monde et pour être un petit pays où les choses circulent.

Il y a eu une année récente où le Japon avait 17 ans avec une moyenne de suicides pour 100 000 habitants. Que font 17 personnes sur 100 000? Cela se traduit par un total de 21 000 suicides par an. Est-ce une valeur élevée?

Bien sûr, c'est un chiffre élevé et malheureux, mais sur les 17 personnes, nous avons 99 983 personnes qui vivent normalement au Japon avec leur vie sans vouloir se suicider. Il n'y a aucune raison d'utiliser ce nombre pour dénigrer l'image du pays.

Comment les Japonais voient-ils le suicide?

Culturellement, les Japonais ont des antécédents de suicide. Les Japonais croient généralement en la vie après la mort, la réincarnation et la délivrance, alors le suicide s'avère être une option pour eux.

Alors que les chrétiens qui dominent l'Occident croient que le suicide est un péché et un manque de respect pour la vie. Les samouraïs du Japon se sont suicidés avec honneur et fierté en se frappant le ventre seppuku.

Annonce

Suivant la culture des samouraïs, les hommes japonais, lorsqu'ils perdent leur emploi ou divorcent, finissent par sentir qu'ils se sont déshonorés eux-mêmes et leurs familles et que le suicide est le moyen le plus honorable de sortir de la situation. 

Como o japão acabou com metade dos suicídios?

À tel point qu'actuellement, le problème lui-même n'est même pas le taux de suicide, mais les personnes qui se suicident. Le suicide est le principal responsable du nombre de décès chez les jeunes de 20 à 40 ans.

Je crois que le taux pourrait être beaucoup plus bas si les Japonais étaient un peu plus sociables et ne subissaient pas autant de pression et étaient un peu plus insouciants des choses. Heureusement aujourd'hui, le scénario a été comme ça!

Le manque de soutien psychologique est une autre chose qui fait défaut au Japon: ils n'ont pas l'habitude de consulter des psychologues et des psychiatres, ni de faire des thérapies. Cette absence peut également affecter négativement les Japonais.

Comment le Japon est-il devenu l'un des pays avec le plus grand nombre de suicides?

C'est après la Seconde Guerre mondiale que le Japon renaît de ses cendres. De nombreux Japonais traumatisés par la guerre ont fini par se suicider entre-temps. Quelque chose qui se passe aujourd'hui, avec beaucoup encore en vie.

Annonce

Malheureusement, ce n'est pas unique au Japon: aux États-Unis, des recherches indiquent que des milliers d'anciens soldats se sont suicidés au fil des ans. Les conséquences de la guerre mettent des siècles à disparaître.

En plus du traumatisme de la guerre, les Japonais ont subi le traumatisme de bombe nucléaire, pénuries alimentaires, crise économique, dévastation et quelques tremblements de terre et tsunami qui ont coûté la vie à des êtres chers.

Avant les années 1940, le Japon avait un taux de suicide très faible, car le pays se débrouillait bien sur plusieurs questions jusqu'à ce que la guerre éclate. Dans les années 1960, le Japon avait le taux de suicide le plus élevé.

Como o japão acabou com metade dos suicídios?

Pour mettre fin aux problèmes économiques, le Japon a lancé une campagne intense et des investissements dans l'éducation et le travail. Cela en a fait la troisième plus grande économie du monde, mais avec des conséquences.

Au début, cela fonctionnait beaucoup, le Japon a réussi à maintenir le taux bas entre les années 90 jusqu'à ce qu'il atteigne une récession économique en 1998. Cela a fait monter en flèche le taux de suicide de plus de 35%.

C'est ainsi que le Japon a probablement acquis la réputation d'être l'un des pays avec le taux de suicide le plus élevé au monde. À cette époque, le nombre dans certaines enquêtes dépassait 30 suicides pour 100 000 habitants.

Le nombre de suicides au Japon est proche de 40 000 par an depuis des années. Au cours de ces années de crise, le Japon s'est toujours démarqué au premier rang du classement des suicides, mais il n'a jamais été le plus important.

Le Japon a réduit de moitié les suicides

Alors que le taux de suicide au Japon était proche de 30 au début du siècle, il se situe aujourd'hui entre 14 et 16 selon certaines enquêtes comme l'OMS. Comment le Japon a-t-il pu faire un tel exploit?

Cela ne s'est pas seulement produit avec les suicides, le Japon a réduit le taux de criminalité, de mortalité et de violence chaque année. Les seules choses qu'il n'a pas réussi à réduire sont le harcèlement sexuel et les vols de vélos.

Tout cela grâce aux actions du gouvernement qui a lancé en 2007 un plan en neuf étapes intitulé «Livre blanc contre le suicide«. Le plan a été un succès et depuis 2009, le Japon a réussi à réduire le nombre de suicides chaque année:

Annonce
Como o japão acabou com metade dos suicídios?

Plus de 10 milliards par an ont été investis pour faire baisser le taux de suicide du pays afin d'abaisser le taux de 20%. Les résultats étaient clairs, le Japon a réussi à réduire de près de moitié le nombre de suicides.

L'investissement a formé des médecins, a créé une formation de conseillers juridiques pour s'occuper de ceux qui étaient endettés, a pris des mesures énergiques contre les sites Web, un salon de discussion et des bulletins de suicide et a mis l'accent sur les traitements de la dépression.

La charge de travail diminue également de plus en plus. Le gouvernement et certaines entreprises ont découragé les bourreaux de travail de prendre leurs vacances et de ne pas travailler de longues heures.

Une mesure a même été prévue car elle limite le nombre d'heures supplémentaires effectuées dans la semaine et le mois. Malheureusement, certaines usines et certains bureaux finissent par contourner cette loi en utilisant certaines lacunes comme travail non rémunéré.

Il est courant de trouver la plupart du temps des Japonais qui ne font rien. Cette idée que les Japonais meurent du travail, malgré un bagage de vérité, je la prétends aussi être un peu exagérée et ne couvre pas la majorité.

Annonce
Como o japão acabou com metade dos suicídios?

Il reste encore un long chemin à parcourir, mais les conditions financières se sont améliorées au Japon au cours de la dernière décennie. Nous ne savons pas comment la population va réagir à une autre crise financière.

Bien que ce nombre diminue, il existe des pays pauvres comme les Philippines qui ont un taux de suicide bien inférieur à 5. Malheureusement, le Brésil n'est pas un exemple, puisque le taux du Brésil est proche de 12.

Le Japon dans le classement du suicide

Avant de parler des classements, je tenais à souligner qu'ils sont inexacts. En recherchant différents classements, j'ai trouvé des chiffres très différents la même année par rapport à certains pays. Travailler avec des estimations est un peu bizarre.

Pour réfuter la position du Japon dans le classement des suicides, analysons un peu le classement mondial. Il y a actuellement plus de 30 pays avec un taux de suicide supérieur au Japon selon l'OMS. Voici la liste ci-dessous:

1 Guyane30.2
2 Lesotho28.9
3 Russie 26.5
4 Lituanie25.7
5 Suriname23.2
6Costa do Marfim23.0
7Kazakhstan22.8
8Guinée Équatoriale22.0
9Biélorussie21.4
10Corée du Sud20.2
11Ouganda20.0
12Cameroun19.5
13Zimbabwe19.1
14Ukraine18.5
15Nigeria17.3
16Lettonie17.2
17Swaziland16.7
18Taïwan16.65
18Aller16.6
19Inde16.5
19Uruguay16.5
21Sierra Leone16.1
22Bénin15.7
22Belgique15.7
24Tchad15.5
25Kiribati15.2
26Cape Green15.1
27Burundi15.0
28Burkina Faso14.8
29Estonie14.4
30Japon14.3

C'est incroyable, le Japon était dans ses 32 ans et maintenant il est 14,3. Bien sûr, il n'y a toujours pas de raison d'être fier, ce nombre doit encore diminuer, si possible pour être inférieur à 10 pour 100 000 habitants.

Annonce

On peut remarquer que si le Japon est 30e de la liste, il est l'un des pays les plus riches présents. Pourtant, il y a des pays développés sur la liste comme la Corée du Sud et la Russie.

Il faut souligner qu'il y a des pays riches et développés qui traînent du côté du Japon: les États-Unis en ont 13,7, la Finlande en a 13,8 et plusieurs autres pays d'Europe en ont environ 13.

En fait, l'Europe est le continent avec le plus grand nombre de suicides, même si la plupart des pays du classement sont situés en Afrique. Même les Amériques apparaissent avant l'Afrique dans le classement du taux de suicide le plus élevé par continent.

Como o japão acabou com metade dos suicídios?

Le suicide au Brésil est-il plus important qu'au Japon?

Bien que le Japon ait réduit de moitié le nombre de suicides, il reste élevé, étant l'un des plus élevés parmi les premiers pays du monde. Heureusement, espérons qu'il continue de baisser, bientôt les USA passeront.

Maintenant, je veux commenter quelque chose qui m'a dérangé et qui m'a fait écrire cet article. Les gens aiment citer le facteur suicide pour dénigrer l'image du Japon et dire que les Japonais ne sont pas heureux.

Annonce

Bien sûr, il est indéniable que les suicides au Japon se produisent encore en grand nombre, environ 30% de plus qu'au Brésil. Pourtant, si nous comparons la valeur totale des suicides, le Brésil pourrait avoir un nombre plus élevé.

Ce n'est pas que le montant total ait un sens, puisque le Brésil a presque deux fois la population du Japon. Pourtant, le Brésil n'est pas en mesure de critiquer le Japon pour son taux élevé de suicides alors qu'il est dans une situation pire.

Les Brésiliens se suicident d'une autre manière, se livrant à des pratiques violentes et à la toxicomanie qui entraînent la mort d'eux-mêmes ou d'autres innocents. Malgré tous les problèmes liés à la sécurité au Brésil, des milliers de Brésiliens vivent heureux dans le pays.

De la même manière que de nombreux Brésiliens aiment leur pays et ne l'abandonneraient pas malgré les conditions terribles et la faible probabilité d'être assassinés, il n'y a aucune raison pour que les Japonais voient la vie dans le pays de manière négative en raison du nombre de suicides.

Como o japão acabou com metade dos suicídios?

De la même manière que les Brésiliens sont habitués à tant de problèmes et ne ressentent pas autant d'impact avec les tragédies récurrentes, les Japonais se sont habitués aux suicides qui se produisent dans la société.

Je pense que chaque pays a ses problèmes, mais nous ne pouvons pas laisser quelque chose de négatif affecter notre mode de vie, ni que cela devienne une peur ou une faiblesse. Chacun a sa réalité, il ne faut pas compter sur les autres.

Imaginez si les Japonais avaient peur d'un tremblement de terre et d'un tsunami comme les Brésiliens en parlent du Japon? Il y a un dicton selon lequel il est plus facile pour quelqu'un d'être frappé par une vache au Japon que lors d'un tsunami.

De la même manière que personne n'aime quand nous taxons les Brésiliens comme des criminels, il n'y a aucune raison de taxer les Japonais comme des kamikazes, car cela ne couvre pas la réalité de la plupart des citoyens qui vivent leur vie de gens heureux et bons.

Dans tous les cas, le Brésil doit cesser de regarder les autres et essayer de résoudre les problèmes croissants de dépression, de suicides, de vols et de meurtres qui augmentent chaque année dans le pays.

J'espère que cet article n'a pas été un peu biaisé ou confus, mon seul objectif est de mettre fin à la généralisation que les gens répandent sur Internet. J'espère que vous l'avez apprécié, si possible partagez-le avec le plus de personnes possible et laissez vos commentaires.