Empereur Jimmu – Le fondateur du Japon

Apprenez le japonais avec Anime, cliquez pour en savoir plus!

Annonce

Empereur Jimmu (神武天皇 Jinmu-tenno) fut le premier empereur du Japon. Selon les archives historiques, son règne a duré de 660 avant JC à 585 avant JC

Selon la mythologie japonaise, Jimmu était un descendant de la déesse du soleil Amaterasu et un descendant du dieu du tonnerre Susanoo.

Il est enregistré comme le premier souverain du Japon dans les deux premières chroniques, Kojiki et Nihon Shoki.

Annonce

Nihon Shoki donne les dates de son règne de 660 avant JC à 585 avant JC

Il est né sous le nom de Kamuyamato Iwarebiko le 13 février 711 avant JC, sur le territoire qui serait l'actuelle île de Kyushu.

Des chroniques japonaises relatent son expédition à l'est de Hyuga en 607 avant JC le long de la mer intérieure japonaise, soumettant les tribus et arrivant à Yamato, où il établit son pouvoir.

Imperador jimmu - o fundador do japão

Annonce

Malgré l'importance de Jimmu en tant que lien entre la famille dirigeante du Japon et les ancêtres divins, il n'a jamais eu beaucoup de services au Japon.

Un sanctuaire Shintō a été érigé par le gouvernement japonais en 1890 sur le site de ce que l'on pense être son lieu de sépulture à Unebi.

Influences supposées du bouddhisme

Le bouddhisme est entré au Japon par la Corée en 520 après JC. Bien qu'il n'ait été parrainé par le gouvernement qu'en 1638, il a toujours attiré les empereurs, dont l'autorité pouvait être contestée par daimyo endroit qui prétendait être kami.

Annonce

Lorsqu'il s'identifie comme kami, qui dans la terminologie bouddhiste était considérée comme un bodhisattva plus puissant que les autres kami, l'empereur a augmenté son mysticisme et a prétendu être unique.

Après 1867, il est devenu illégal pour quiconque d'identifier kami comme un bodhisattva.

Le mot Shinto, traduit par «la voie», ou «l'essence» n'a pas été utilisé jusqu'à ce que le bouddhisme entre au Japon.

Annonce

Imperador jimmu - o fundador do japão

L'héritage de l'empereur Jimmu

Tout d'abord, qu'il s'agisse d'un mythe, ou basé sur un souverain japonais, Jimmu a une place d'honneur dans la tradition japonaise.

Par conséquent, l'idée d'un lien spécial entre le gouvernement, la terre et la population a contribué à rendre la gouvernance plus stable.

Pendant les périodes de shogunat, l'empereur était encore vénéré et restait, au moins, en théorie, le souverain.

Après tout, tel était le respect pour l'institution qui a commencé avec Jimmu, la révoquer était impensable.