Trahison, infidélité et divorce dans le mariage japonais

[ADS] Publicité

Je parie que beaucoup se sont déjà demandé à quoi ressemble la vie conjugale au Japon. C'est même difficile à imaginer puisque nous parlons d'un pays dont le mariage est un aspect hors de question de la vie des citoyens japonais en général et du nombre de mariés les gens ont seulement tendance à diminuer. Dans cet article, nous allons parler spécifiquement de la trahison, de l'infidélité et du divorce dans le mariage japonais.

Ils disent qu'il y a beaucoup de trahison dans le mariage japonais en raison du fait que l'homme japonais s'engage à travailler dur, en effectuant des quarts de travail de plus de 10 heures par jour et en restant à l'extérieur de la maison pratiquement toute la journée pendant que la femme, être femme au foyer, finit par avoir une liaison avec un autre homme pendant que son mari est absent. L'inverse se produit également avec l'homme à l'extérieur de la maison pendant que la femme élève ses enfants.

La vérité est que, oui, la tendance des relations extraconjugales dans un mariage japonais est élevée. La plupart des Japonais se marient par obligation, grâce à la pression sociale imposée par les membres de la famille et la société pour fonder une famille.

Les femmes sont les plus accusées car, pour les hommes japonais, après l'âge de 25 ans si la femme n'est pas encore mariée, ils voient la femme comme une éternelle farrista ou une femme qui ne s'entend avec aucun homme. Les femmes, en revanche, finissent par devoir choisir entre leur travail et leurs enfants et beaucoup finissent par quitter leur emploi pour élever leurs enfants.

Trahison, infidélité et divorce dans le mariage japonais

Les relations extraconjugales se terminent généralement pour des raisons émotionnelles. Lorsqu'il est découvert, en plus d'entraîner le divorce, le partenaire qui a trompé le conjoint finit par perdre son emploi et la réputation sociale diminue, ce qui fait que la personne a mauvaise réputation.

Que pensent les Japonais de la trahison?

Incroyablement, il y a des Japonais qui justifient des relations extraconjugales, surtout lorsque le partenaire en question trompe son conjoint avec une prostituée. Dans ce cas, beaucoup estiment que la trahison est justifiée par le fait qu'il s'agit «d'utiliser un service professionnel» et d'être une relation client-commerçant et rien de plus.

Cependant, quand il y a une liaison entre le partenaire et une personne qui n'est pas impliquée dans la prostitution, parce que c'est émotionnel, les Japonais trouvent déjà cela inacceptable. Si cela a un sens, cela doit probablement l'être pour eux, car la trahison est une trahison quelle qu'en soit la raison.

Trahison, infidélité et divorce dans le mariage japonais
Les jours d'école sont un bon exemple de la façon dont la trahison peut être fatale!

Mais tout le monde ne le pense pas car il y a encore des gens traditionnels qui refusent d'accepter toute sorte d'excuse pour commettre l'adultère et pensent que le mariage est un engagement sérieux qui doit être rempli avec sérieux et loyauté.

Des enquêtes menées au Japon montrent qu'environ 27% des hommes et 13% des femmes ont déjà sauté par-dessus la clôture. Il ne faut pas se fier à ces classements, qui sont assez inexacts. La recherche a probablement atteint un public spécifique qui mène un style de vie qui cause ce résultat. Au Brésil, des enquêtes révèlent que 70% des hommes et 54% des femmes ont déjà trompé leur partenaire.

Quelles sont les raisons de l'infidélité?

Une des raisons est que certains hommes japonais se consacrent au travail. Passer peu de temps à la maison et laisser sa femme de côté. La femme, se sentant seule, finit par avoir une liaison avec un autre homme.

L'inverse est également vrai du fait que l'une des raisons pour lesquelles les hommes finissent par faire des heures supplémentaires est de «ne pas rentrer tôt à la maison» et d'éviter tout contact avec sa femme. Dans ces situations, l'homme peut également s'impliquer dans certains cas avec une autre femme et trahir sa femme.

Trahison, infidélité et divorce dans le mariage japonais

Le fait que beaucoup se marient par obligation et par pression de la société se traduit par un mariage très malheureux et sans amour. Ainsi, l'un des partenaires, ou même les deux, finit par avoir des relations extraconjugales, souvent leur partenaire en est conscient. À ce jour, il existe encore des mariages arrangés entre des familles riches au Japon.

Alors, la trahison et le divorce sont-ils courants au Japon?

Evidemment non, car ce serait une sorte de généralisation grotesque. C'est juste quelque chose qui se produit au Japon et dans le monde, même pour les mêmes raisons mentionnées ci-dessus. Le taux de divorce au Japon est de 1,73% (2016) tandis que le Brésil est de 2,41% (2014) pour mille habitants.

Cela signifie que la plupart des couples sont capables de maintenir un mariage après avoir triché. Certains, juste pour garder les apparences. D'autres hommes perdent la garde de leurs enfants et ne les revoient plus, pour éviter cela, ils maintiennent le mariage. Le pardon est une autre excellente option dans une culture de personnes apparemment innocentes et bonnes.

Heureusement, le nombre de divorces au Japon diminue chaque année. Que pensez-vous de ce sujet? Nous apprécions les commentaires et les partages. Nous vous recommandons de continuer à lire:

Partagez cet article: