15 monstres, mythes et légendes japonais

Annonce

Le Japon est un pays connu pour ses superstitions, sa culture et ses croyances différentes, ce qui se traduit par d'innombrables légendes et créatures bizarres. &Nbsp;   Il y en a des centaines, certaines inoffensives, d'autres terrifiantes. &Nbsp; Dans cet article, nous nous rencontrerons certaines des créatures et les légendes les plus bizarres du Japon.

Kamaitachi - Belette faux

Kamaitachi (  窮奇) est un monstre du folklore japonais qui signifie faux (kama) et belette (itachi).

Les anciens Japonais disent que Kamaitachi est responsable des coupures que subissent les gens lorsqu'ils sont frappés par de fortes rafales de vent froid! Ensuite, le coup Kamaitachi fait une petite coupure chez la personne, qui au départ ne souffre pas beaucoup, car la coupure est petite, mais la coupure sera probablement infectée!

15 monstres, mythes et légendes japonais

Okiku - La poupée vivante en kimono

Okiku est une petite poupée portant un kimono. Il appartenait à une petite fille, appelée Okiku, qui était morte de froid. Son esprit possédait la poupée, et maintenant, ses cheveux poussent mystérieusement. La poupée est maintenant dans le temple de Mannenji. Premièrement, ses cheveux étaient courts, mais avec le temps, les mèches de la poupée ont poussé et aujourd'hui elles atteignent la taille de la poupée. Personne ne sait comment les cheveux de la poupée continuent de pousser, mais la recherche scientifique a conclu que ce sont les cheveux d'un jeune enfant, peut-être d'Okiku.

Annonce

Umiboozu - Le monstre marin japonais

Umiboozu (海坊主) est un terrible monstre marin qui apparaît normalement sur la côte du Japon. Ses légendes sont décrites dans la période Edo. &Nbsp; L'action principale de ce monstre est de détruire. Il semble toujours dévaster des navires, emmenant des êtres humains avec eux dans les profondeurs de la mer. On dit aussi qu'il peut former un tourbillon sur la côte en forme de casserole, et tirer sur les êtres humains qui se trouvent sur son bord.

Il existe de nombreuses descriptions sur la légende Umiboozu. Certains disent que cela peut prendre de nombreuses formes. Cependant, sa caractéristique physique originale est d'être monstrueuse, atteignant 30 mètres hors de l'eau et ayant une tête chauve très brillante. Cela a amené Umibõzu à gagner le surnom de "monstre chauve".   On dit que ce monstre n'a ni bouche ni yeux et sa couleur est noire comme la nuit sans clair de lune. Cependant, dans certaines légendes, ils rapportent l'Umibõzu avec une énorme bouche et des yeux brillants comme du feu.

15 monstres, mythes et légendes japonais

Imaginez un requin. Imaginez maintenant un requin dont les nageoires ressemblent à une râpe à fromage, sauf qu'au lieu de fromage râpé, il râpe sa viande. Voici Isonade, qui utilise ses dents et ses nageoires pour vous faire des filets puis la faire glisser vers le fond de l'océan

Kushisake Onna - La femme à la bouche coupée

Son nom (口裂け女) signifie "la femme à la bouche coupée". Si vous marchez seul dans la rue, tard dans la nuit, il sautera d'un coin ou d'une ruelle et s'arrêtera devant vous. Vous ne pourrez pas vous échapper, car elle se téléportera et apparaîtra juste devant vous. &Nbsp; Elle porte un masque chirurgical et un manteau usé.

Kushisake vous demandera: "Suis-je belle?" Si vous dites non, elle vous coupera la tête avec une grosse paire de ciseaux. Si vous répondez oui, elle enlèvera le masque, révélant sa bouche déchirée d'une oreille à l'autre, et demandera "Et maintenant?". Si vous répondez non, vous serez coupée en deux, et si vous dites oui, votre bouche sera coupée comme la sienne.

Annonce
15 monstres, mythes et légendes japonais

Tomimo no Jigoku - Le poème maudit

Tomimo's Inferno est un poème maudit, qui prétend tuer ceux qui le lisent à haute voix. Si vous avez de la chance, vous ne mourrez pas, mais la merde arrive quand même. L'enfer de Tomimo a été écrit par Yomota Inuhiko, dans son livre intitulé «The Heart is like a Rolling Stone», et est inclus dans le 27ème recueil de poèmes de Saizo Yaso datant de 1919. Le poème raconte l'histoire de Tomimo, qui meurt et va en enfer.

Hitobashira - Les piliers humains

Hitobashira (人柱) signifie «piliers humains». Dans l'ancien Japon, les Japonais croyaient que sceller les personnes vivantes aux bâtiments les rendrait plus solides et plus stables. Sceller les gens sur les piliers et les murs étaient des sacrifices communs aux dieux, qui bénissaient heureusement les bâtiments pour qu'ils durent plus longtemps. Les piliers humains seraient hantés par ceux qui servaient de sacrifices.

Https: // www. Flickr. Com / photos / jannem

Teke Teke - La créature du coude

Teke teke teke serait le son que la créature émet en marchant (avec son coude). C'était une belle jeune femme qui est tombée (ou s'est jetée, il en existe plusieurs versions) sur les voies du métro. Elle a été coupée en deux par un train, mais sa colère et son amertume étaient si intenses que son torse continue de chercher à se venger. Malgré l'absence de ses jambes, elle peut bouger très vite, et si vous êtes assez malchanceux pour être capturé par elle, Teke Teke vous coupera en deux avec une faux qu'elle porte.

Yuki-onna - La femme des neiges

Yuki-onna (雪女? Snow woman) est un esprit ou youkai (un démon du folklore japonais) trouvé dans le folklore japonais. Il est une figure très courante dans l'animation, le manga et la littérature japonais.

Selon le folklore, les Yuki-Onna chantent pour séduire les hommes, les faisant se perdre dans les blizzards et mourir de froid. Souvent, elles apparaissent sous la forme de belles jeunes femmes et, dans de nombreuses légendes, elles tombent amoureuses des hommes et se rapprochent d'eux, se marient et fondent une famille, voire ont des enfants. Cependant, l'histoire d'amour se termine toujours par sa disparition un jour avec une plus grande brume ou une tempête, probablement lorsque l'appel de son monde devient plus fort.

Cape Aka - La Cape Rouge

Aka Manto signifie Cape / Red House. Il s'agit essentiellement d'un esprit tourmenté, qui hante les salles de bains. Il apparaîtra lorsque vous utiliserez la salle de bain sans papier toilette. Il vous demandera alors: "Voulez-vous le papier rouge ou le papier bleu?" Si vous choisissez du papier rouge, vous serez coupé en morceaux. Si vous choisissez du papier bleu, vous serez étranglé à mort. Selon d'autres versions de l'histoire, en choisissant le papier rouge, vous serez écorché vif, et si vous préférez le bleu, votre sang sera drainé de votre corps.

Annonce
15 monstres, mythes et légendes japonais

Gashadokuro - Le squelette géant

Gashadokuro (がしゃどくろ) est un youkai, une créature de la mythologie japonaise, cet esprit est très simple - c'est un squelette géant fabriquéà partir des os de personnes mortes de faim. Ils se promènent, l'attrapent et se mordent la tête, boivent son sang et ajoutent son squelette à la pile.

LE VILLAGE HANTÉ D'INUNAKI

Le village d'Inunaki est un village mystérieux complètement isolé des autres villages, et même du pays lui-même. On ne sait pas si ce village existe vraiment, mais certaines personnes disent qu'il existe. A l'entrée du village, il y a un panneau qui dit "Les lois constitutives du Japon ne s'appliquent pas ici".

Les habitants de ce village vivent d'une manière très étrange: l'inceste, le cannibalisme et le meurtre y sont courants. Pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas utiliser votre téléphone portable ou tout autre appareil électronique dans le village d'Inunaki. Il y a de vieux magasins et des téléphones publics là-bas, mais vous ne pouvez appeler personne. On dit que quiconque entre dans le village d'Inunaki ne peut pas en sortir.

Le tunnel hanté de Kyiotaki

Ce tunnel a été construit en 1927. Il mesure 444 m de long (4 est un nombre maudit au Japon, semblable au numéro 13 pour la plupart des occidentaux). Kyiotaki est, selon les légendes, maudit par tous les ouvriers décédés en le construisant, en raison des terribles conditions de travail de l'époque, qui les obligeaient à travailler comme des esclaves, et par tous ceux qui sont morts dans le tunnel, victimes d'accidents. causé par l'esprit des travailleurs.

On dit que des fantômes peuvent être vus dans le tunnel la nuit, et qu'ils peuvent même posséder votre voiture et provoquer un accident. &Nbsp; Ils disent aussi qu'il y a un miroir dans ce tunnel, et que si vous le regardez et voir un fantôme, vous mourrez d'une mort horrible. La longueur du tunnel peut également varier en fonction de l'heure et de la période pendant laquelle vous le mesurez (nuit ou jour).

Annonce
15 monstres, mythes et légendes japonais

Akaname - Le lécher la saleté

Akaname peut être traduit par "saleté". Akaname est un horrible type de boogeyman du Japon qui lèche littéralement les toilettes sales, nettoie tout avec sa langue aidée par sa salive toxique. On pense que le monstre a pu provenir d'un moyen que les parents ont trouvé pour motiver leurs enfants à garder la salle de bain toujours propre.

Shirime - L'homme avec l'oeil dans le cul

La description de ce personnage est un peu grossière. Shirime était le nom donné à l'apparence d'un homme avec un œil au lieu de son anus. Je regarde dans le cul, mieux dit.

Il n'y a presque aucune information sur ses apparitions. En fait, il n'y a qu'une seule histoire enregistrée sur Shirime, mais l'idée de cet être a été assez assimilée par l'artiste et poète Yosa Buson qui a inclus plusieurs créatures surnaturelles dans les images qu'il a peintes.

15 monstres, mythes et légendes japonais

L'histoire de Shirime déclare simplement qu'un samouraï solitaire marchait sur une route la nuit quand quelqu'un l'a appelé. Il se tourna pour voir un homme mystérieux se déshabiller et pointer son cul.

De nulle part, un grand œil brillant a commencé à s'ouvrir à partir de la zone indiquée. Le samouraï était tellement horrifié qu'il a couru en hurlant, et Shirime n'a jamais été revu.