Découvrez quelles farces ont inspiré le Round 6

[ADS] Publicité

Round 6 ou Squid Game est un drame coréen qui est sorti le 17 septembre 2021 et a été un succès mondial en étant dans le TOP 10 sur Netflix pendant plusieurs semaines consécutives. Et quelque chose qui a attiré beaucoup d'attention dans la série était les farces enfantines que les participants devaient suivre pour garantir la vie et le prix en argent.

Voyons quelles sont ces blagues et donnons même des conseils sur la façon dont vous pouvez jouer aussi, bien sûr sans la partie violente, n'est-ce pas !

Découvrez quelles farces ont inspiré le round 6

Un bref résumé de l'histoire

J'ai déjà fait un texte complet de chaque épisode du Round 6 ainsi qu'une possible suite. Mais, il est important de contextualiser... Le drame tourne autour de Seong Gi-hun ou joueur 456, il a une dette immense et finit par accepter de participer à une sorte de "chasse au trésor" pour payer ce qu'il doit.

Toutes sortes de personnes sont invitées à participer, qui doivent des valeurs très élevées, mais le problème est que celui qui gagne le litige est celui qui en sortira aussi vivant, car il s'inspire des jeux d'enfants, mais la force brute est utilisée pour assurer la survie. Le gagnant reçoit un énorme prix en espèces, 45,6 milliards wons (monnaie sud-coréenne).

Ddakji

C'est le premier jeu qui apparaît dans le drame pour déterminer qui est classé pour essayer d'obtenir le premier prix. Le jeu se joue par paires et est très courant dans les écoles pour enfants pour les enseignement de l'origami. Le pas à pas de la technique est :

1. Coupez deux carrés de papier de couleur ; 

2. Sur les deux carrés de papier, vous suivrez le même processus de pliage. Pliez les carrés de papier en trois morceaux rectangulaires égaux;

3. Pliez le coin gauche vers le haut et le coin droit vers le bas ;

4. Placez une pièce au-dessus de l'autre, comme sur l'image ;

5. Pliez les rabats gauche et droit vers l'intérieur, puis pliez le rabat supérieur sous et sous le rabat droit, puis pliez le rabat inférieur sur et sous le rabat gauche.

Frites 1, 2, 3

Dans la version portugaise, le jeu a été traduit par Potato Frita 1,2,3, mais en réalité, ce que dit la poupée a une autre signification. Les paroles sont 무궁화 꽃이 피었습니다 (mu-gung-hwa koti piot sup-ni-da) qui signifie "la fleur de mugunghwa a fleuri". Au Brésil, il a produit de nombreux mèmes et même des chansons de style funk.

Pour jouer, un enfant doit être 술래 (sulle), qui est chargé de faire face au mur les yeux fermés et de chanter la phrase qu'une fois finie d'être dite, il doit se tourner et ouvrir les yeux et les autres enfants doivent rester dans une statue. Si Sulle voit que l'un des enfants a bougé, elle doit lui tenir la main jusqu'à la fin du tour.

À chaque tour, le niveau de jeu devient plus difficile car Sulle commence à chanter la phrase à un rythme plus rapide. Lorsqu'un enfant s'approche du sulle, ils doivent tous s'enfuir, car c'est au tour du sulle de courir et d'attraper un autre enfant, qui deviendra le prochain sulle du jeu.

Il y a aussi une 'zone de sécurité' où les enfants peuvent essayer de courir pour éviter d'être attrapés par le sulle. Si personne n'est attrapé, le même enfant devra être le sulle pour un match de plus.

Ppogi ou ruche à sucre

Cette douceur a eu du succès car elle est faite avec du sucre, un ingrédient facilement accessible dans les foyers. Il n'est généralement pas utilisé pour une blague en soi, mais pour vendre et attirer l'attention des enfants, des dessins sont réalisés sur le bonbon sucré.

Ils sont généralement placés sur des bâtons comme s'il s'agissait de sucettes afin que les enfants puissent s'amuser en essayant de faire ressortir le design.

Juldarigi ou Tir à la corde

Le tir à la corde ou 줄다리기 (juldarigi) comme on l'appelle en Corée du Sud a été l'un des jeux les plus excitants du Round 6 ! Cela a montré que la force n'a pas d'importance pour ce jeu, mais plutôt la bonne façon de tenir la corde.

Dans le pays coréen, ce jeu est même considéré comme un rituel depuis 1969 dans lequel deux énormes cordes en paille de riz sont reliées à un pieu qui se trouve au centre. Avant et après cette commission, des rituels sont exécutés. Et il y a aussi la version où deux équipes se séparent et tirent de chaque côté d'une corde jusqu'à ce que tous les adversaires du côté opposé soient tirés.

Guseulchigi ou marbre

Qui ne connaît pas les billes traditionnelles, n'est-ce pas ? ! Ils ont fait partie de l'enfance de nombreux enfants, notamment ceux nés avant les années 90. En Corée du Sud on l'appelle 구슬치기 (guseulchigi).

Il existe plusieurs façons de jouer avec les billes, mais l'objectif doit être le même : attraper le plus de billes possible, c'est-à-dire faire perdre les billes à l'adversaire. Mais, la manière la plus courante est de dessiner un triangle sur le sol, de mettre les billes à l'intérieur et chaque joueur reçoit une bille pour essayer de jouer et faire sortir les autres du triangle, celui qui prend le plus de billes gagne la partie.

pont de verre

Ce jeu est le seul à ne pas s'inspirer des jeux d'enfants. Au tour 6, les participants doivent traverser un pont de verre qui contient la version trempée de celui-ci qui, si on marche dessus, la personne tombe d'une grande hauteur et meurt.

Round 6 - découvrez quelles farces ont inspiré le round 6

jeu de calmar

C'est le jeu qui donne le nom original du drame, Squid Game. Le nom le plus populaire est 오징어놀이 (Ojingeo Nori) et signifie littéralement "Squid Game". Les enfants sont généralement divisés en deux groupes de quatre ou plus. Une forme géométrique rappelant un calmar est dessinée sur le sol, et le jeu vise à défendre et à attaquer, alors qu'ils tournent en courant (et en sautant sur un pied, dans le cas des joueurs attaquants) autour du dessin fait au sol.

https://www.youtube.com/watch?v=z9nXrVwl7Y4

Laquelle de ces farces seriez-vous capable de bien faire si vous étiez dans la course à l'argent ?

Partagez cet article: