Metaverse City : découvrez comment Séoul sera la première ville à entrer dans le Metaverse.

L'un des sujets les plus discutés dans le monde technologique est, de loin, le métaverse, après tout c'est une innovation qui n'était auparavant une réalité que dans les films. Y compris Séoul, capitale de la Corée du Sud, sera le théâtre de la façon dont cette technologie sera utilisée à sa plus grande capacité.

L'année dernière (2021), le terme a pris encore plus de force lorsque Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook changerait son nom en Meta et se concentrerait sur le développement de ce nouvel univers virtuel.

Depuis, d'autres secteurs ont commencé à explorer cet univers, même sans disposer des informations nécessaires pour comprendre le potentiel de la technologie.

On s'attend à ce que, dans quelques années, les entreprises qui fournissent service de localisation de véhicules peut utiliser le métaverse comme un outil où il sera plus facile de gagner de nouveaux clients.

Dans l'ensemble, de nombreuses entreprises s'attendent à ce que cette nouvelle technologie soit très utile pour les ventes. En pratique, ils s'attendent à ce que le monde virtuel soit utilisé comme un moyen pour les clients de découvrir le produit vendu.

Offrir cette expérience à vos consommateurs sera en effet fondamental pour tirer parti des ventes, après tout, parfois nous ne décidons d'acheter quelque chose que lorsque nous avons testé ses fonctionnalités.

Il convient également de noter que certaines industries qui composent le marché font déjà leur part dans cette nouvelle technologie. Les secteurs qui misent sur le métaverse sont :

  • Divertissement;
  • Éducation;
  • Mode;
  • Nourriture.

Prenant un exemple plus actuel du métaverse, nous pouvons utiliser l'expérience des derniers participants au BBB, qui a été témoin de ce que la technologie a à offrir. 

Mais qu'est-ce que le métaverse exactement ? Et comment est né le terme ? Comment entrer et investir dans cette réalité virtuelle ? La réponse à ces questions vous verrez ci-dessous.

Qu'est-ce que le métaverse ?

En bref, le métaverse peut être défini comme un espace virtuel qui implique différents mondes. En d'autres termes, vous pourriez être impliqué dans une réunion axée sur des questions liées à transfert d'aéroport ou être à une réunion détendue avec des amis dans un endroit aléatoire.

L'un des objectifs de cette technologie est de reproduire la réalité en mettant l'accent sur le lien social, c'est-à-dire de favoriser une plus grande interaction entre les personnes. Selon les enthousiastes de la proposition, comme le PDG de Meta lui-même, ils pensent que le métaverse est l'avenir d'Internet.

Alors que les attentes deviennent de plus en plus positives, les entreprises commencent à s'adapter à l'arrivée de la technologie, y compris les entreprises qui aident les gens à faire emballage d'exportation de machines, où le métaverse sera fondamental pour aider les clients.

Dès que la technologie deviendra une réalité pour la plupart des gens, on s'attend à ce que nous soyons tous à l'intérieur de cet univers numérique, qui vise également à réduire les barrières entre le physique et le virtuel, et que les avatars deviennent une extension de notre corps.

Comme vous pouvez l'imaginer, le métaverse utilise la technologie de réalité virtuelle augmentée afin que l'utilisateur ait une plus grande immersion dans le monde dans lequel il est inséré. L'accès à ce monde peut se faire à travers des lunettes et des gantelets, qui sont connectés à des ordinateurs ou des smartphones.

Grâce à cet équipement, les gens peuvent avoir, par exemple, l'expérience réelle de travailler comme agent en douane logistique, étant une excellente alternative pour les étudiants qui souhaitent travailler dans ce domaine.

Depuis que la réalité virtuelle s'est perfectionnée, les entreprises cherchent à développer des modèles plus légers et plus accessibles pour les gens, en particulier dans les pays sous-développés.

Il convient de mentionner que ces mêmes entreprises étudient également des moyens plus extrêmes d'entrer dans un monde virtuel, comme un implant dans le cerveau.

Même si l'idée fait peur au début, pour certains, elle peut être essentielle pour aider à la croissance de diverses professions, telles que les professionnels qui travaillent dans le domaine de nettoyage commercial.

L'idée d'avoir un implant à l'intérieur du cerveau pour entrer dans un espace virtuel, pour certaines personnes, fait peur. D'un autre côté, d'autres personnes soutiennent l'idée, et l'une des raisons de ce soutien est de ne pas avoir à utiliser d'équipements traditionnels.

Il y a une partie de la population qui a une idée alternative sur le métaverse. Pour eux, la technologie n'est qu'une expérience sans immersion réalisée à travers des écrans communs, mais qui inclut la partie sociale.

Dans ce contexte, il est inévitable de ne pas se souvenir de Fortnite ou de Roblox, accessibles via des smartphones, des PC, des consoles ou des technologies encore plus avancées, telles que  d'autres ressources qui sont utilisées quotidiennement dans nouveau compagnon.

En ce qui concerne le métaverse, la plupart des entrepreneurs et des experts croient en un point : pour que le métaverse imaginé par Mark Zuckerberg devienne une réalité, il faudra faire converger plusieurs technologies et améliorer de nombreux outils qui existent aujourd'hui.

Pour que tout ce processus se produise, les chercheurs pensent que l'achèvement peut prendre jusqu'à une décennie. En pratique, cette évolution devra passer par plusieurs étapes, comme une déclaration d'importation. C'est une formidable technologie qui, pour être accessible à tous, prendra du temps.

Quelle est l'origine du métavers ?

À l'origine, le terme «métavers» vient du roman de science-fiction intitulé «Snow Crash» (1992), de Neal Stephenson. Dans ce cas, il a joint les mots "méta" (qui peut être traduit de l'anglais par "transcendant" ou "plus complet") et "univers".

Dans le livre, les personnages utilisent des avatars pour entrer dans le monde en ligne, et la plupart du temps, ils doivent fuir pour échapper aux horreurs qui se déroulent dans cet univers numérique.

Une autre figure importante à mentionner était Philip Rosedale, créateur de Second Life, un jeu virtuel dans lequel les gens pouvaient créer leurs personnages et interagir les uns avec les autres dans un univers entièrement en ligne, créé en 1999 et lancé en 2003.

La réalité virtuelle telle que nous la connaissons aujourd'hui a commencé à prendre forme dans les années 1990 dans l'industrie du jeu vidéo. Actuellement, cette ressource technologique est à l'étude pour être utilisée dans plusieurs domaines, même dans installation d'un système de caméras de sécurité.

Avec la sortie de Sega VR, de nombreuses personnes qui faisaient partie de la scène du jeu à cette époque ont été assez surprises par la nouvelle. Cependant, l'idée de combiner la réalité virtuelle avec les médias sociaux a commencé à gagner du terrain avec l'annonce de Facebook.

Comment la Corée fait-elle partie de cela ?

La ville coréenne de Séoul lancera prochainement le Seoul Town Square entièrement en ligne, y compris des environnements pour des événements en réalité augmentée, lors d'un programme pilote visant à tester les fonctionnalités du métaverse.

Le projet connu sous le nom de Metaverse Seoul est géré par le Seoul Institute of Technology (SIT) en partenariat avec le gouvernement local. Pour les personnes qui souhaitent découvrir la technologie, le métaverse immersif sera accessible via le site Web du SIT.

Il est important de dire que Séoul est l'une des villes les plus connectées au monde, avec plus de 95% de ses dix millions d'habitants connectés aux services 4G et 5G. En plus de ces services, la ville propose également un vaste réseau wi-fi gratuit avec plus de 100 000 points d'accès.

Expérience métaverse immersive

Lorsque les utilisateurs accéderont au métaverse, ils devront d'abord créer leurs avatars, puis entrer dans le monde virtuel, où ils auront accès à des informations en temps réel sur les températures, la météo et l'air dans la ville réelle.

Lorsque la plateforme sera officiellement ouverte au public, par exemple, les cerisiers virtuels fleuriront.

Il convient également de mentionner que la fonctionnalité de synchronisation en temps réel de la plateforme permettra aux visiteurs de voir l'emplacement virtuel changer en fonction de la saison.

En passant au-dessus de la passerelle souterraine qui traverse la place, les usagers peuvent accéder à distance à la zone où se tiendront les réunions, y compris les conférences et les conférences de presse.

La ville coréenne prévoit également d'organiser des expériences culturelles dans le métaverse, comme la recréation de l'historique Yukjo-geori (rue des six ministères) de la dynastie Joseon, ainsi que de développer des moyens de paiement virtuels sur les arts exposés, comme le célèbre NFT.

Séoul contribuera à créer des villes intelligentes

Une fois le métaverse effectivement mis en place à Séoul, la plateforme contribuera à consolider divers services de la ville grâce à la technologie du jumeau numérique, ainsi qu'à faciliter l'accès aux images de sécurité locales, à signaler les incendies et à améliorer toutes les infrastructures publiques.

A titre d'exemple, nous pouvons utiliser le service S-Map, qui fournit déjà un service de jumeau numérique pour développer l'urbanisme, la surveillance en temps réel des incendies et l'analyse de la trajectoire du vent.
Ce texte a été développé à l'origine par l'équipe du blog Guide d'investissement, où vous pouvez trouver des centaines de contenus informatifs sur différents segments.

Partagez cet article: