La validité du diplôme brésilien au Japon ?

Qui n'a jamais pensé à déménager dans un autre pays pour exercer sa profession? Le Japon vise à la fois à étudier et à travailler après l'obtention de son diplôme. Certaines professions y sont plus valorisées par rapport au Brésil. Le domaine de la santé et de la communication en est un exemple.

Parmi les professions les mieux rémunérées au Japon, on trouve celles qui sont en tête du classement, celles qui sont indispensables pour faire des études supérieures.

Le bon côté est que si vous avez le rêve de travailler dans votre profession au Japon, vous avez une chance! Mais au Japon, seul l'enseignement supérieur avec un baccalauréat ou une licence est reconnu et il est nécessaire de passer la validation.

Maintenant que nous savons que l'enseignement supérieur est accepté au Japon, comprenons mieux comment fonctionne le processus de validation des diplômes!

Annonce
La validité du diplôme brésilien au japon ?

Valider le diplôme au Japon 

Tout d'abord, il est important de s'adresser au secteur responsable des échanges dans l'université que vous avez étudiée. Les responsables peuvent vous donner des conseils et les meilleures options de validation. Mais ce processus n'inclut pas de cours de technologue à moins qu'il ne soit reconnu comme supérieur par le MEC (ministère de l'Éducation). 

Le Japon ne faisant pas partie des pays du MERCOSUR, plus qu'une simple vérification documentaire est nécessaire. La validation du diplôme doit se faire en concertation avec le gouvernement brésilien et la destination choisie, en l'occurrence le Japon La première étape consiste à effectuer une traduction assermentée puis à faire l'apostille de La Haye. 

Annonce

Une traduction assermentée est nécessaire au Japon car la langue portugaise ne fait pas partie des langues parlées là-bas. Mais attention, car cette traduction est un processus juridique qui doit être effectué par des professionnels liés au conseil commercial de chaque état. Donc, rien pour accéder à un traducteur en ligne pour faire ça hein! 

La validité du diplôme brésilien au japon ?

Pour trouver ces professionnels qualifiés, vous devez accéder au site Web du gouvernement fédéral et voir s'il y en a dans votre état. Habituellement, seuls le diplôme et le dossier académique qui sont traduits en japonais.

Annonce

La prochaine étape est l'Apostille de La Haye, qui est entrée en vigueur au Brésil en 2016 dans le but de réduire le temps et le coût d'utilisation des documents brésiliens à l'étranger. Ce processus n'est pas seulement valable pour le diplôme, mais aussi pour d'autres documents scolaires, procurations, certificats, entre autres.

 Ce document de La Haye est un certificat d'authenticité délivré par le gouvernement brésilien par les pays signataires de la Convention de La Haye. Dans ce cas, le Brésil et le Japon sont sur la liste, il n'y aura donc pas besoin d'étapes supplémentaires dans le processus. 

Ce diplôme sera remis au pays choisi, en l'occurrence le Japon, et la bonne chose est que ce document n'a pas de validité afin que vous puissiez l'utiliser quand vous le souhaitez. Voir l'exemple ci-dessous.

La validité du diplôme brésilien au japon ?
Annonce

Une fois que tout est prêt, il est temps d'envoyer les documents au Japon, le bureau d'enregistrement du pays d'origine que vous envoyez. Seulement cela prend environ six mois. Il est également important de calculer le coût de tout cela pour qu'il n'y ait pas de surprises!

Pour une traduction assermentée il faut faire un budget avec un expert, mais la moyenne est de 150 réaux à 200 par page. Et l'apostille de La Haye est actuellement de R$ 124,27 (réel) par document.

Preuve de compétence 

Au Japon, un test de compétence est également requis, appelé Nihongo Nouryoku Shiken (日本語 能力 試 験), mais cela dépend du poste vacant du candidat. Mais il y a généralement une exigence de connaissance de la langue allant de basique à avancé.

Au Japon, les niveaux de fluidité sont classés comme N5, N4, N3, N2, N1. Puisque le N5 est le niveau de base et le N1 est le niveau avancé.

 Le niveau de l'examen est la personne qui choisit en fonction du besoin de vacance de l'entreprise ou de l'institution qu'elle souhaite rejoindre. Ici, sur le site, il y a un article avec plus de conseils sur la façon de se préparer à ce test.

La validité du diplôme brésilien au japon ?

Le diplôme japonais est-il valable au Brésil?

Eh bien, maintenant que nous avons vu que le diplôme au Brésil est valable au Japon une fois validé, la règle s'applique-t-elle l'inverse? La réponse est oui, c'est possible! Comme nous l'avons vu, les pays signataires de la Convention de La Haye, comme le Brésil et le Japon, peuvent plus facilement mener à bien ce processus de validation.

Donc, avant de retourner au Brésil, il est nécessaire d'authentifier via l'Apostille de La Haye le diplôme auprès de l'État japonais que vous avez obtenu pour prouver que l'information est vraie. Les documents à joindre sont le diplôme, l'historique et le spécimen du travail de conclusion. Aussi, bien sûr, la traduction assermentée.

Annonce

Chaque établissement d'enseignement supérieur, par exemple, a ses exigences académiques. Ici au Brésil, la validation est effectuée par les universités fédérales et d'État, en cas d'obtention du diplôme. Les cours de maîtrise et de doctorat stricto sensu peuvent être suivis par les universités publiques et privées.

Pourquoi est-ce que je préfère le Japon au Brésil?

Passons maintenant du côté de la poche, tout ce processus de validation des diplômes de l'étranger vers le Brésil varie de R$ 500 reais à R$ 3000 reais. Donc, si vous avez déjà en tête d'aller ou de revenir au Brésil, laissez déjà un peu d'argent séparé!

Consultez la liste des documents nécessaires pour valider votre diplôme, que ce soit pour quitter le Brésil ou pour revenir: 

Annonce
  • Copie du diplôme;
  • Copie des relevés de notes scolaires;
  • Organisation curriculaire du cours (menus et recherche);
  • Nonimata et degré de la faculté du cours;
  • Informations institutionnelles; 
  • Rapports, articles ou documents sur l'institution;
  • Copie de la documentation qui soutient la coopération ou le consortium dans le cas de cours ou de programmes offerts en consortiums;
  • Dans le cas de doubles diplômes acquis dans un autre pays, vous devez également demander la reconnaissance des deux diplômes 

Maintenant, planifie bien pour toi obtenir l'emploi de rêve dans un autre pays sans mal de tête!