La saga Kingdom Hearts

[ADS] Publicité

Imaginez la scène : Un personnage d'anime adolescent, se battant avec une Keyblade (une "épée-clé") aux côtés de Dingo et Donald Duck, aidés par Cloud Strife et Squall Leonheart de Final Fantasy VII et VIII, respectivement. Trop fou ? Oui. Lucratif?. 

Plus d'une dizaine de jeux majeurs sur de multiples plateformes, des adaptations en manga, plus de 36 millions d'unités vendues, le mix insolite qu'est devenu Kingdom Hearts (キングダムハーツ) ne va que croître. 

Il y a plus de 20 ans, sans autant de croisements que nous en verrions aujourd'hui dans Fortnite, par exemple, d'où viendrait une idée comme celle-là ?

Nous vous recommandons de lire: Les meilleurs jeux d'anime pour Xbox - Guide

la saga des coeurs du royaume

IL ETAIT UNE FOIS UN ASCENSEUR...

Squaresoft (aujourd'hui Square Enix) a connu des succès écrasants dans des jeux de rôle comme Chrono Trigger (SNES) et surtout Final Fantasy VII (PSX). Mais ils voulaient quelque chose d'aussi frappant et charmant que la combinaison du charme de la série Mario Bros et du mouvement 3D de Mario 64. Et qu'est-ce qui pourrait être aussi captivant que Mario Bros ?

La rencontre d'un dirigeant de Disney avec un producteur de Square dans un ascenseur au Japon a donné lieu au premier jeu de la franchise. L'idée de mettre "Kingdom" dans le titre est venue des attractions à l'intérieur des parcs Disney, comme le "Animal Kingdom", et "Hearts" est venue de parler tellement de "coeurs".

Tetsuya Nomura, créateur de personnages pour Final Fantasy VII, VIII et X, a été amené à diriger le projet. Disney lui-même a recommandé que la série ait ses propres personnages et mythologie. D'ailleurs:

LE PREMIER JEU

L'histoire du premier jeu (2002) commence avec Sora (ソ ラ), Riku (リ ク) et Kairi (カ イ リ) chevauchant un radeau pour découvrir d'autres mondes. 

Après un incident, le protagoniste Sora se cogne (littéralement) avec Donald et Dingo, et ensemble ils vont chercher leurs amis perdus dans des mondes inspirés d'animations : Alice au Pays des Merveilles, Hercule, Aladdin, Peter Pan, Le Monde Cauchemar de Jack, Le Petit Sirène, Tarzan, Pinocchio et Winnie l'ourson. En plus des mondes créés spécifiquement pour le jeu, où l'on peut retrouver des invités de la série Final Fantasy. En plus de la menace des méchants de Disney, menés par Maléfique, un ennemi encore plus sinistre surgit.

la saga des coeurs du royaume

LE COMBAT

Ce qui jusque-là était exclusif aux jeux de rôle au tour par tour est désormais utilisé en temps réel. Il est possible d'accéder à un menu pour votre attaque, vos objets et votre magie, tout en sautant, en attaquant ou en déplaçant la caméra. Tout en maintenant la tradition d'équiper le protagoniste et son groupe d'équipements, de monter de niveau, etc. Il est indéniable que le système de combat de Kingdom Hearts a influencé le combat de la série Final Fantasy elle-même et des JRPG en général.

LES ENNEMIES

Le premier jeu présente les ennemis sombres et sans cœur qui surgissent lorsqu'une personne perd son cœur dans les ténèbres. Les séquences présentent différentes classes d'ennemis, notamment les Nobodies, liés à la part qui reste quand le cœur est fauché par les ténèbres. Les nobodies les plus forts ont une apparence humaine et forment l'Organisation XIII, introduite dans "Chain of Memories" (GBA, 2004) et faisant l'objet de Kingdom Hearts II (2005.

KINGDOM HEARTS 1, 1.5, 2, 2.5, 2.8… 

Il y avait 13 ans d'attente pour le jeu béni avec le numéro III, et les fans pouvaient continuer à soutenir la série. Voyons comment :

Final Mix : éditions spéciales japonaises de Kingdom Hearts I, II et Birth by Sleep. Comprend des variations de couleur des ennemis, des scènes et des boss supplémentaires. Ils sont inclus dans les collections 1.5 et 2.5.

Re : Chain of Memories : remake du jeu GBA, avec un gameplay d'action en temps réel, mais basé sur des jeux de cartes. Il a une campagne centrée sur Sora et une campagne secrète centrée sur Riku, et il comble le fossé entre les premier et deuxième jeux.

358/2 Days : accompagne le trio Roxas, Axel et Xion (personnage mystérieux présenté dans ce jeu), dans les coulisses des événements de l'Organisation XIII entre "Chain of Memories" et "Kingdom Hearts II". Sorti à l'origine sur la Nintendo DS, ses cinématiques ont été remastérisées dans la collection 1.5.

Birth by Sleep : Une préquelle se déroulant 10 ans avant le premier Kingdom Hearts. Il y a trois campagnes, basées sur le trio du jeu : Aqua, Terra et Ventus. Présente la race ennemie Unversed et le très important Xehanort. Sorti sur PSP, son remaster est inclus dans la collection 2.5. 

Re : Coded : jeu sorti en chapitres pour les téléphones portables japonais, et sur la Nintendo DS dans le monde entier. Data Sora est créé pour visiter les mondes des premières aventures dans un environnement virtuel et découvrir le sens d'une phrase mystérieuse dans le journal du groupe. Ses scènes ont été remastérisées dans Collection 2.5.

Dream Drop Distance : introduit un mécanisme de minuterie pour basculer entre Sora et Riku dans le défi Mark of Mastery, et présente les créatures Dream Eaters, divisées en : Spirits (votre groupe) et les ennemis du jeu, Nightmares. Il présente des personnages du RPG "The World Ends With You". Il a été remasterisé dans Collection 2.8.

Kingdom Hearts χ – Couverture arrière : Une heure de cinématiques détaillant les événements du jeu mobile Kingdom Hearts χ.

Birth by Sleep 0.2 – A Fragmentary Passage : essentiellement une démo de luxe, elle présentait à quoi ressemblerait et jouerait Kingdom Hears III dans le nouveau moteur, ainsi que la personnalisation. Nous suivons la période d'Aqua à travers le royaume des ténèbres. 

Nous vous recommandons de lire: 20 meilleurs jeux d'anime mobiles

LA FIN DE LA SAGA ?

Kingdom Hearts III (2018) est sorti, et il a tué le désir que les fans avaient de rencontrer Sora accompagné de ses fidèles amis, Donald et Dingo. Avec de nouveaux mondes, basés sur Operation Big Hero et Frozen, en plus du studio Pixar représenté pour la première fois, réunissant Toy Story, Monsters SA, et la participation de Remi (Ratatoille). 

En combat, nous avons un mélange de mécanismes d'autres jeux, en plus d'attaques spéciales basées sur les attractions des parcs Disney.

Dans l'histoire, le jeu avait la tâche injuste de présenter la saga à de nouveaux joueurs et de plaire aux anciens lors d'une grande finale. 

Re: Mind : le premier DLC de la saga, qui apportait de nouveaux modes de jeu, la possibilité de contrôler de nouveaux personnages dans les batailles finales, et une difficulté plus élevée (comme le faisait le Final Mix).

Kingdom Hearts : Melody of Memory est un jeu de rythme qui unit les bandes sonores des jeux et rappelle les belles pistes de Yoko Shimomura, les chansons thématiques d'Utada Hikaru, les moments et les mondes de la série, et un avant-goût de ce qui est à venir.   

KINGDOM HEARTS IV… ET AU-DELÀ !

Cela a commencé comme un pari risqué et a abouti à 20 années très réussies. Pour que la série ne s'arrête pas, l'investissement du quatrième épisode numéroté s'accompagne d'un plus grand réalisme visuel, en plus de concepts issus du Final Fantasy XIII Versus annulé, et d'un gameplay plus épuré. L'attente va-t-elle être longue ? C'est attendre et voir. Mais bien sûr, nous mourons d'envie de voir ce que l'avenir réserve à Sora et à ses amis.

Partagez cet article: